Home / Faits Divers / [#DécouverteTupakTV] / [#ChroniqueTupakTV] Kekra – Vréel 2 : keskesavo ?
vréel 2

[#ChroniqueTupakTV] Kekra – Vréel 2 : keskesavo ?

KESKESAVO ???????????????
C’est la question que je me suis posée avant d’écouter le projet « Vréel 2 » de Kekra. Je n’avais jamais vraiment écouté ses sons. Je savais que ses clips étaient travaillés, que ses prod. étaient très recherchées et que son personnage était assez poussé. Lorsqu’on me disait « Kekra », je pensais surtout à un visage masqué, qui savait à peu près manier le vocoder.
#TupakTV a donc été invité à découvrir le projet « Vréel 2 » de Kekra, disponible à partir d’aujourd’hui sur toutes les plateformes légales. Je n’ai malheureusement pas pu m’y rendre à cause de mon emploi du temps de ministre. Cependant, mon acolyte Djibril a pu, en bonne groupie, partir à la rencontre de l’univers d’un de ses artistes actuels favoris. Il m’a ensuite donné l’ordre d’écrire cette chronique (c’est le boss). Sans plus tarder donc, je vais vous donner mon avis concernant le projet.

Vréel 2 est composé de 12 titres… enfin pour l’instant. En effet, dans la version physique qui sortira plus tard, 15 morceaux seront présents pour prolonger (ou non), le plaisir. Les sons ont été masterisés par Masterdis et au studio Grande Ville. Une certaine cohérence donc au niveau de l’enregistrement, pour éviter un éparpillement qui aura pu être fatal à la qualité des chansons.

1 – WALOU
Le premier morceau de « Vréel 2 » est « Walou », produit par Double X. J’ai réellement été surpris par ce son. En effet, n’étant pas un habitué du style Kekra, j’ai eu du mal à accrocher à la première écoute. Puis, au fur et à mesure, ma tête a commencé à bouger solo et la façon dont le rappeur pose m’a réellement convaincu. C’est technique, précis. Au niveau du texte, Kekra utilise habilement l’égo trip pour nous faire comprendre qu’il est seul à son niveau, et que les autres rappeurs peuvent aller s’faire… t’as compris. Une intro particulière donc, de 4 minutes 44, qui nous met dans le bain.

2 – SANS VISAGE
C’est la caractéristique principale que j’avais retenue de Kekra avant d’écouter Vréel 2. Finalement, le rappeur peut être n’importe qui, peut-être même ton père. C’est d’ailleurs avec cette sorte de mélancolie que Kekra circule sur le morceau. Entre histoires de jalousie, de haine et de trahison, il expose son malaise et sa volonté de réussir. Un bon morceau sombre comme on aime, qui illustre bien son personnage mystérieux et finalement, inconnu même pour ceux qui le suivent depuis le début.

3 – LAISSEZ MOI
« Laissez-moi » a été produit par les légendaires Street Fabolous. C’est donc pour ça que j’ai été très enthousiaste à l’idée de l’écouter. Et en effet, je n’ai pas été déçu. Il y a une certaine continuité et une très grande cohérence avec le début de la tracklist. Sur un rythme ultra simple et ultra groovy, Kekra s’impose et arrive à exprimer toute sa haine sur un refrain puissant. Toujours dans un projet de « laissez-moi faire mon bizzzzz tranquille ». Impressionnant.

4 – A.W.W.
Retour de Double X pour la prod. Cette fois, le son est plus « Banger », et donne envie de rouler à 200 sur le périph’ sans respecter les distances de sécurité. Je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec un style « Travis Scott ». D’ailleurs, j’aurais vraiment aimé plus de back sur ce son, histoire de donner une certaine résonance qui nous rend complètement barges. Un bon gros « STRAIGHTUUUUPPPPP » m’voyez ? Et non, A.W.W. ne veut pas dire Arab With Wattitude.

5 – HILGUEGUE
Hilguegue ? Ca veut dire quoi ça ? N’hésite pas à me dire en commentaire si c’est du bougnoule.
L’intro du son est des barres. A écouter absolument. Ensuite, quand le morceau commence, Kekra est toujours dans son marmonnement intéressant, qui manque dans le rap français. « La concurrence on la SMOKE IT UPPPP » représente assez bien le son. Maîtrisant le vocoder, Kekra veut démontrer qu’il est au-dessus du reste. « J’suis pas de cette planète comme Hilguegue », c’est bien ça qui m’a mis la puce à l’oreille : Salut les musclés. J’suis trop jeune pour avoir regardé le club Dorothée, mais la référence est assez drôle après recherche.

6 – STYLISTE
Toujours dans le style ovni, Kekra nous fait voyager dans son espace temps. La prod. est profonde. Kekra paraît toujours aussi lassé de son entourage et des autres en général, et nous partage son avis leur comportement. Pas magistral, mais intéressant.

7 – 9 MILLI
Le clip est déjà disponible sur #TupakTV. Le rythme est COMPLETEMENT différent de ce que Kekra avait pu proposer jusque là, et ça fait PLAISIR. Je commençais à être légèrement lassé de ce style devenant monotone. Finalement, sur 9 Milli, il montre qu’il peut tout simplement exploser une prod. rapide et énergique. Les Picard Brothers ont d’ailleurs proposé une instru bien puissante, toutes mes félicitations.

8 – J’CONNAIS PERSONNE
Nous sommes de retour sur une prod. bien sombre. La thématique du son ne change pas trop par contre, et j’attends un peu plus de variations à ce niveau. Peut-être au prochain son…

9 – TROP LOIN
Raté, Kekra est toujours dans un certain ego trip. Il le manie certes bien, est assez à l’aise avec les comparaisons, mais ça en devient un peu lassant A MON GOÛT. Cependant, sa manière de poser est toujours aussi intéressante et nous permet de partir facilement avec lui dans son univers. Décollage réussi vers le Kekra World.

10 – J’FAIS COMMENT ?
Comme dans « Sans Visage », il a participé à la réalisation de la prod. avec Double X. Et il faut dire que c’est assez réussi, car il redonne de l’intérêt pour le projet. Et oui, le morceau est LOURD. Comment Kekra arrive à varier son intonation, son flow, ses punchlines, c’est impressionnant.

11 – P.P.R.
Pépère, mon expression favorite. Va-t-il y rendre hommage ? Assez bien en effet, puisque « P.P.R. » représente encore une fois sa lassitude envers les autres. Un bon petit morceau en somme, mais qui a du mal à se démarquer des autres sons de « Vréel 2 ».

12 – FAMILY
Voici le dernier titre du projet digital. Double X a réussi à sortir une prod. délicieuse, plus joyeuse, qui semble nous dire « à bientôt pour le physique ! »; et Kekra est cette fois beaucoup plus présent dans le son que sur P.P.R. Il s’ouvre à nous, et décide (pour une fois) de montrer que non, il n’est pas si seul que ça. Très bon son.

CONCLUSION

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en lançant « Vréel 2 » sur Spotify. Finalement, après l’écoute, je suis toujours aussi déboussolé. Kekra est très, très, très à l’aise sur ses morceaux. Il est technique, précis, et arrive à varier son flow et son intonation. Les morceaux deviennent doux et mélodieux. Cependant, si nous nous penchons sur les textes, nous nous rendons rapidement compte que les thèmes tournent un peu en rond.
La tracklist est très cohérente, et le mixage est d’une grande qualité. Kekra a réussi à s’entourer de quelques personnes très efficaces et qui ont fait de « Vréel 2 » un projet très solide que je recommanderais quoi qu’il arrive.

KEKESAVO finalement sur 10 ? J’ai du mal à choisir. Quoi qu’il arrive, au-dessus de la moyenne. Cependant, l’univers de Kekra est tellement étrange et mystérieux, que je ne peux pas mettre de note précise. A vous d’écouter et de vous donner votre propre avis !

« Vréel 2 » est disponible sur toutes les plateformes légales.
#ENJOY

À propos de akm914

Assoiffé de culture, mais jamais repu.

Check Also

Kekra – Walou / Pull up (Clip)

Voici le dernier double clip de Kekra  » Walou / Pull up « . Le rappeur …

One comment

  1. une petite erreur, le son « A.W.W » à été produit par Monster & Histakes comme vous l’aviez précisé dans l’article concernant le clip

Commente librement! Tu peux même insulter, c'est le côté #TupakTV!

Powered by themekiller.com