Home / Interviews / De Seattle à New-York. Aaron Cohen fait les choses sans précipitation (Interview écrite)

De Seattle à New-York. Aaron Cohen fait les choses sans précipitation (Interview écrite)

Je vous en parlais la semaine dernière pour la sortie de son nouvel EP « You Wouldn’t Know » , eh bien cette semaine Aaron Cohen, le rappeur de Seattle ayant migré vers les terres new-yorkaises , nous a accordé une interview.  Des bonnes références en rap français et US , du poil couleur feu et un amour pour la France et son public, rencontre avec celui qui ne fait pas les choses dans la précipitation .

Loumi: Tu es originaire de Seattle tu es parti à NY uniquement pour la musique?

Aaron Cohen: J’ai quitté Seattle avant de commencer à faire de la musique.  Je n’étais pas très productif là-bas, je bedavais trop et je ne faisais rien d’intéressant, donc j’ai bougé à NY.

New York c’est l’un des berceaux du rap  si ce n’est le berceau principal , c’est pas dur de se faire sa place dans le rap aujourd’hui, qui plus est à NY ?

C’est très dur mais quand tu commences à te faire un nom à NY, tu peux te faire un nom dans le monde entier si tu travailles dur! 

unnamed

Qui sont tes références en matière artistique? rappeurs , djs , peintres, écrivains ou autres? et en quoi ils t’inspirent ?

Nas: Illmactic, Max B: toute sa discographie, Truman Capote: tous ses livres m’ont inspiré à être plus concis dans ma façon d’écrire et bien sûr,  mon daron, qui m’a inspiré car il est très sarcastique.

Joey Badass , Bishop Nehru , les très jeunes de NY tu en penses quoi ?

Ils font tous du bon son, c’est cool!

Il y a deux ans tu sortais ton premier projet , Crack mixtape , un projet que tu as sorti longtemps après avoir commencé le rap , pourquoi tu as pas pondu quelque chose plus tôt ? 

J’ai pris mon temps, je pense que ça ne sert a rien de faire les choses vite juste parce que tu peux… Si tu peux sortir du son quand tu le sens au fond de toi et pas pas parce que tu y es obligé, c’est mieux.

Parles nous un peu de ton nouvel EP « You don’t know »?

Mon nouvel EP ‘You Wouldn’t Know’, est mon projet le plus personnel à ce jour, C’est aussi un message pour les gens qui me jugent sans me connaître… Les beats sont assez sombres et mélancoliques, l’état d’esprit dans lequel j’étais quand j’ai commencé à l’écrire.

Tu as l’air de connaitre un succès croissant en France depuis Unemployement. qu’est ce qui te plait en France et chez le public français? 

J’adore mes fans français!! Ils me supportent beaucoup, j’ai l’impression que ce sont les fans les plus loyaux car ils aiment le rap underground. Lors de mon dernier passage en France, j’ai fait un concert à Annecy (Plus by Abs) et au Social Club (Tealer). Et c’etait trop mortel! J’ai vraiment apprécié l’accueil qu’ils m’ont fait.

Tu écoutes un peu de rap français ?

J’aime beaucoup Salif, Triptyk et Dabaaz, Joke ont de bons morceaux, Booba et certains membres du Saian Supa Crew, (je ne me souviens plus de leurs noms séparément lol)

Mac Miller vient de prendre 10 millions chez la Warner , Action Bronson ne s’arrête pas de grimper , il y a un « Ginger Power » au USA?

Le pouvoir est dans la barbe mon frère! Et les filles adorent ca!

À propos de Loumi

J'aime ce qui m’intéresse, mais aussi ce qui ne m’intéresse pas. "Hip-Hop forever , pour mes acharnés et mes reveurs"

Check Also

Aaron Cohen – See red (Clip)

Voici le dernier clip de Aaron Cohen « See red ». Ce titre, produit par …

Commente librement! Tu peux même insulter, c'est le côté #TupakTV!

Powered by themekiller.com